Mesure de la valeur : approches fragmentées et parcellaires.

 

La valeur des systèmes d’information est une préoccupation majeure des dirigeants d’une entreprise afin de canaliser et orienter la création de valeur sur les axes stratégiques. Pour assurer une bonne gouvernance du SI, Cobit recommande de mettre en place des processus de contrôle destinés à s’assurer de la création de valeur du SI.

L’exploitation efficace des gisements de valeur repose sur une culture de la mesure et du pilotage de la performance au sein de l’entreprise.

Figure 1. Pyramide de la valeur

Figure 1. Pyramide de la valeur

 

Les approches de mesure de la valeur sont souvent fragmentées et parcellaires. Elles adressent un besoin particulier de l’analyse de la valeur sans être assez globale pour intégrer une vision de bout en bout de la chaîne de valeur :

  • La valorisation du SI en tant que patrimoine immatériel de l’entreprise;

  • Les approches socio-économiques, fondées sur l’analyse coûts/bénéfices ;

  • Les approches qui mettent l’accent sur les notions de « valeur perçue » et de « valeur d’usage » ;

  • Les approches organisationnelles, centrées sur la capacité de conversion et les processus ;

  • Les approches « fonctionnelles » pour lesquelles la création de valeur réside principalement dans l’objectivation et la standardisation des situations. La plus répandue à l’heure actuelle est fondée sur l’analyse par les points de fonction.

L’analyse de la valeur est définie par l’AFNOR comme : « une méthode de compétitivité, organisée et créative, visant à la satisfaction du besoin de l'utilisateur, par une démarche spécifique de conception, à la fois fonctionnelle, économique et pluridisciplinaire».

Prise en compte des externalités et vision à 360° des gisements de valeur : Semantys innove

Afin de rendre plus globale et plus précise l’estimation de valeur, Semantys a mis au point la démarche de quantification par les points de valeur, qui s’appuie sur le recensement de l’ensemble des contributions du projet à la stratégie de l’entreprise, permet d’analyser l’impact des projets sur la stratégie de l’entreprise, mais aussi d’effectuer des études comparatives (ou benchmark) entre les entreprises sur leur capacité à promouvoir des projets TIC alignés sur leur stratégie.

  • Définition du cadre de valorisation de l’entreprise résulte d’un accord entre la direction générale, les directions métiers et les sponsors des projets de transformation. Ce sont des objectifs stratégiques qui déterminent l’objet de la mesure.

  • Elaboration de la nomenclature de valeur consiste en la définition de tous les critères d’évaluation propres à un projet en s’alignant sur les axes d’analyse du cadre de valorisation de l’entreprise.
  • Quantification de la nomenclature de valeur suit un ensemble de règles permettant d’allouer, à chaque composant de la nomenclature, un poids en points de valeur.

 

Figure 2. Processus de valorisation

Les notions de cadre et de périmètre de valorisation, caractéristiques des externalités associées à un projet, constituent des moyens d’aligner les différents projets, objets de la mesure, sur la stratégie de l’entreprise, d’une part, et de les inscrire dans des programmes de transformation globaux caractérisés par des résultats tangibles, d’autre part.

La démarche développée par Semantys s’inscrit dans la logique préconisée par l’ISACA.

 

 

Article initialement publié dans la revue IT-Expert.

Share This: